Quel salaire pour une wedding-planner en 2021 en France ?

Quel salaire pour une wedding-planner en 2021 en France ?

Alors qu’il est très difficile d’avoir des chiffres officiels aujourd’hui autour du montant du salaire d’une wedding-planner (sans code APE unique, difficile de sourcer avec exactitude les données), nous allons néanmoins couvrir tous les angles de réflexion pour vous aider à repartir avec les idées claires, et une réponse objective à votre question. Après une première approche de salaire moyen annuel dans d’autres pays (I), nous verrons ensemble (II à VI) tout ce qu’il est possible de prendre en compte pour définir le salaire d’une wedding-planner en France en 2021. Après cette analyse, nous pourrons partager une fourchette moyenne réaliste et cohérente (VI).

I. Tour d'horizon des salaires dans les autres pays

Vous connaissez assurément le réseau professionnel LinkedIn. 

Fort de son nombre d’utilisateurs actifs, la plateforme a crée un outil “SALARY” qui permet d’évaluer le salaire de tel ou tel poste, afin d’aider les recruteurs et les postulants à avoir une idée objective du salaire annuel possible pour un métier donné.

Voici ce que l’on peut trouver au 21 Mars 2021 comme chiffres, comme données, toutes sous couvert des enquêtes LinkedIn. :

– États-Unis : Salaire moyen annuel $39.100 (soit environ 32.800€). Fourchette basse $28.800 (soit environ 24.150€)| Fourchette haute $58.800 (soit environ 49.280€)

– Royaume-Uni : Salaire moyen annuel 21.000 GBP (soit environ 24.400€). Fourchette basse 17.100 GPB (soit environ 19.800€)| Fourchette haute 26.900 GPB (soit environ 31.200€)

– Espagne : Salaire moyen annuel 19.500€ 

– Canada : Salaire moyen annuel 54.000 CAD (soit environ 36.200€)

II. Le Salaire d'une wedding-planner dépend... de son chiffre d'affaires

… et donc du nombre de contrats signés / an et à quels tarifs !
 
De manière très pragmatique, nous savons tous qu’il y a 52 semaines dans une année civile donc autant de week-ends.
 
La période des mariages s’étend quant à elle sur quelques mois : avril / octobre. Bien entendu, cette période dépend de la région en France, du type de mariage. Ici nous parlons des mariages aux potentiels “wedding-planners”. C’est-à-dire les mariages organisés par des wedding-planners. Ce qui laisse donc 7 mois avec 4 week-ends par mois. Donc un potentiel de 28 week-ends, donc 28 mariages possibles pour un “carton plein” pour une wedding-planner. Dans la “vraie vie” cela n’arrive pas.

Une wedding-planner en France, en 2021, en étant seule à la tête de son entreprise (solo-preneur) travaille “très bien” si elle organise et donc coordonne 10 -12 mariages par an. Avec beaucoup d’expertise, elle peut monter a 15 mariages dans l’année, sans doublon, et toujours en mode solo.

Nous retiendrons donc un chiffre optimiste de 15 mariages par an.

Vient ensuite le tarif pour nous aider à établir en partie le salaire d’une wedding-planner. Pour le coup, ça, c’est une donnée que l’on peut plus facilement évaluer. Forte d’être en relation avec plus de 300 wedding-planners en activité de part mes formations en groupes depuis 2011, aujourd’hui je peux vous annoncer une tranche de tarifs pratiqués par les wedding-planners pour une organisation complète, incluant donc la coordination du mariage : entre 3500€ et 5000€.

Ce tarif varie selon plusieurs critères comme la région, l’expérience, le positionnement. 

Nous voici donc avec 15 mariages en organisation complète à 4.250€ (la moyenne de 3.500€ et 5.000€). Nous resterons sur le cas d’une wedding-planner qui travaille seule. Bien entendu ces cadences peuvent augmenter avec une équipe qui travaillera + de dates, des dates en doublons…
 
Chiffre d’affaires annuel d’une wedding-planner en France ayant une très bonne activité en organisation complète de mariages : 63.750€
“Wow, sympa çà, si je me ramène au salaire mensuel j’arrive à 5.312,50€” 
Oui, mais non… Et je ne vais rien vous apprendre : vous avez des charges, des cotisations sociales, des investissements et surtout.. votre salaire à prélever sur ce montant.
 
Et oui: chiffre d’affaires ≠ salaire.
 
Allez, et si on développait tout çà en plusieurs points ? Let’s go : points suivants ! 
 

III. Le salaire d'une wedding-planner dépend... de la structure juridique et fiscale de son statut.

Rentrons désormais dans les coupes franches sur ce chiffre d’affaires.  
Pour rappel : 63.750€ de chiffre d’affaires.
 
Voici ce qui va avoir un premier impact direct :
  • Votre structure juridique,
  • Le régime fiscal choisi,
  • Votre choix de forme de rémunération 

Quelques informations sur le choix de la structure juridique.

  • EI : Entreprise individuelle. Vous êtes un entrepreneur individuel et votre régime social est indépendant – TNS Travailleur non-salarié. Vous êtes imposée sur les bénéfices de votre entreprise. Bénéfices = Chiffre d’affaires – Charges sociales (payées à la SSI) – Charges fixes – dépenses courantes = résultats net c’est à dire le bénéfice. Sur ce bénéfice, vous allez ensuite payer votre impôt sur le revenu.
  • SARL : Société à responsabilités Limitées. Vous avez alors constitué une personne morale (la société) avec au minimum 2 associés (dont vous). Le gérant minoritaire est assimilé salarié. Le gérant majoritaire non salarié. Le gérant égalitaire est salarié. Il y aura un impôt sur les bénéfices de la société à payer et un impôt sur vos revenus si vous êtes salariés. 
  • SAS: Société par Actions Simplifiées. Vous avez dans ce cas présent créé une personne morale (votre société) et vous avez au minimum un associé. Assimilé salarié, bénéficie du régime de sécurité sociale et de retraite des salariés quel que soit le nombre d’actions détenues. 
  • AE: Auto-entrepreneur. Initialement ce statut créé fin 2008 avec mise en place effective au 1er janvier 2009 avait pour vocation d’être éphémère et de permettre de s’accomplir dans une activité secondaire, en complément à un premier emploi. L’engouement pour ce statut a été tel qu’aujourd’hui il est toujours présent et fortement utilisé en premier et unique emploi. Aujourd’hui, l’auto-entrepreneur agit en nom propre, son imposition et sa fiscalité sont très simples. 

Et niveau fiscalité ? 

  • EI : cotisations sociales à hauteur de 44% du bénéfice imposable.
  • SARL : cotisations sociales à hauteur de 44% de la rémunération globale versée au gérant majoritaire.
  • AE : cotisations sociales à hauteur de 22% en prestations de services et professions libérales + 0,3% de CFP (contribution à la formation professionnelle)

Et enfin la T.V.A. dans tout çà ? 

  • EI : au micro, vous serez exempte de TVA. Au réel : vous êtes assujettie à la T.V.A. – En France, la TVA est de 20% sur la prestation de service.
  • Pour toutes les sociétés (SARL, SAS, SASU..), la T.V.A s’applique obligatoirement.
  • Pour les AE : exempt de TVA jusqu’à un certain seuil de chiffre d’affaires. Le seuil de base : en-dessous, l’auto-entrepreneur est automatiquement exonéré de TVA. S’il le dépasse pendant deux années consécutives (sans dépasser le seuil majoré), il devra facturer la TVA dès le 1er janvier de l’année suivante. Le seuil majoré : au-delà de ce plafond, l’auto-entrepreneur doit facturer la TVA dès le premier jour du mois de dépassement. Pour une activité de prestation de services et commerciales, le seuil de base est de 34.400€ et le seuil majoré de 36.500€.

Donc, si on reprend notre chiffre d’affaires de départ, en EI au réel : 63.750€ TTC   20% de TVA  44% de cotisations de sociales… -.. ce n’est pas encore terminé ! 

Oui, votre rémunération, vos dépenses.. 

Allez, point IV, c’est maintenant et c’est juste ci-dessous.

IV. Le salaire d'une wedding-planner dépend... de ses dépenses

Vous avez vu les principales charges de type “impôts” sur votre activité. 
 
Mais pour pouvoir travailler, exister.. plus simplement fonctionner… vous avez besoin de dépenser de l’argent. 
 
Pour ainsi calculer le salaire d’une wedding-planner il faut prendre en compte, en plus des taxes, impôts :
  • les charges fixes : loyer, téléphone, abonnements, véhicule
  • les frais de communication : site web, campagnes publicitaires, logiciels pour travailler et communiquer
  • les investissements 
  • les frais de formation. En France, nous avons la chance d’avoir une partie de nos formations qui peut être prise en charge dès lors que l’on a cotisé au minimum une première année, et que l’on est à jour de ces fameuses cotisations. Gardez en tête que vous devez prévoir un budget spécifique à vos formations. Celles que vous souhaitez suivre ne sont peut-être pas finançables, vous allez certainement utiliser tout votre crédit pour une formation, Alors que vous avez besoin / envie d’en suivre plusieurs. Bref.. ne soyez pas coincée : prévoyez aussi un budget pour la formation.
  • votre rémunération.
Il est donc capital de prévoir une rémunération qui couvrira l’ensemble de ces dépenses si vous êtes auto-entrepreneur, ou un chiffre d’affaires si vous êtes dans l’un de tous les autres cas.

V. Le salaire d'une wedding-planner dépend... de critères plus subjectifs

Et oui… Le salaire d’une wedding-planner va aussi dépendre de :
  • sa géolocalisation,
  • son expérience, 
  • son positionnement,
  • ses ambitions. 

Autant de considérations subjectives qui néanmoins posent le socle d’une rémunération, d’un salaire en accord avec ses aspirations, son savoir-faire, son savoir-être et ses spécificités.

VI. Le salaire d'une wedding-planner dépend... enfin de sa propre situation personnelle.

Dernier point un peu délicat à mettre en lumière, mais au combien réaliste et opportun, car le salaire d’une wedding-planner ne se définit pas seulement par une facturation, un statut juridique et fiscal. 
 
Beaucoup d’éléments vont venir alimenter les besoins en salaires. Voici quelques exemples, tous basés au final sur les besoins personnels en rémunération.
  • si l’on a un double emploi.
  • si l’on vit seule ou en couple avec un second salaire.
  • si l’on perçoit un chômage au moment de son installation.

Être réaliste, sans optimisme sur sa situation personnelle, c’est servir les intérêts de son entreprise (dans le sens entreprendre / projet de vie).

VII. Le salaire d'une wedding-planner, c'est en moyenne...

Vous l’avez compris… 
 
Tous ces chiffres, tous ces paramètres à prendre en compte… 
 
Sommes-nous loin de notre rémunération mensuelle de 5.321.50€ sur la base de 63.750€ en étant “en plein régime” ? 
 
  • Si vous souhaitez une réponse  directe et franche : oui ! 
  • Si vous souhaitez en complément une réponse avec du sens. Oui, mais il y a de quoi générer un salaire plus qu’honorable sur cette base. 

Pour clore cet article sur le salaire d’une wedding-planner en France en 2021, j’aimerai attirer votre attention sur deux derniers points :

  • Refusez toujours de travailler  pour une rémunération inférieure au SMIC. Votre statut de chef d’entreprise ne vous “permet” pas d’accepter dignement un salaire au SMIC. Vous n’êtes pas du tout calée sur le régime des 35h hebdomadaires (vous allez les faire en 3 jours !); vous avez beaucoup de responsabilités et vous allez valoriser votre savoir-faire. 
  • En France, en 2021, le salaire d’une wedding-planner oscille entre une fourchette basse de 1.200€ / mois (soit 14.400€ / an) et 2.000€  / mois (soit 24.000€ / an) en moyenne pour une wedding-planner à temps plein, sur un marché de milieu de gamme. Il est possible de gagner plus de 5.000€ / mois (soit 60.000€ / an) en se spécialisant et en faisant des choix de carrière précis qui demandent des sacrifices.

La question est : combien de temps endurer, pour quel niveau de rémunération. Car au final, être à son compte, faire un métier passionnant et générer un salaire de 1.200€ / 2.000€ par mois : cela peut aussi être ultra gratifiant.  Face à ce postulat, vous seules avez la réponse. Et c’est bien ce qui compte le plus ! 

Et pour aller + loin

Liens vers articles issus de réussirdanslemariage.com

Lien vers les formations en ligne en relation avec le sujet traité

À propos de l'auteur

©Valery Villard Photography

Muriel Saldalamacchia

Auteure publiée, International Wedding-Planner & Conférencière

Muriel Saldalamacchia a été nommée « Industry Leader » à de nombreuses reprises à l’occasion de conférences et congrès internationaux dédiés à l’industrie du mariage auxquels elle a participé en tant que conférencière. 

Dans l’industrie du mariage depuis 2008, Muriel est wedding-planner spécialisée dans les mariages de Destination et vis avec son mari et leurs enfants entre France et Italie. Au travers de ses conférences internationales, de son académie dédiée aux wedding-planners en activité et ce site de conseils, elle aide les entrepreneurs à vivre sereinement de leur passion en les faisant grandir, sur les voies de la passion, du travail, et de l’éthique.

 

2 réflexions sur “Quel salaire pour une wedding-planner en 2021 en France ?”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *